D’intenses précipitations ont occasionné le débordement du Conroy le 7 juin dernier. Les habitants de Moyeuvre-Petite et Moyeuvre-Grande voient les eaux inonder leurs demeures. Ce liquide vaseux issu de la rivière atteint 50 cm de hauteur dans quelques foyers, allant parfois jusqu’à 1,50 m dans les locaux enterrés.

Un classement en l’état de catastrophe naturelle

  • Environ 8 mois après, les traces du sinistre ont pratiquement disparu.
  • Moyeuvre-Grande bénéficie d’une reconnaissance d’état de catastrophe naturelle.
  • Une indemnisation est accessible aux sinistrés.
  • Aucun retour en mairie n’a été enregistré.
  • Tout porte à croire que les riverains ont bien encaissé leurs indemnisations.
  • Aucun dégât sur les infrastructures de la Ville n’est relevé à Moyeuvre-Petite.

De lourdes réparations en perspective à Moyeuvre-Grande

  • La majorité des infrastructures de Moyeuvre-Grande ont été dévastées par l’inondation du mois de juin.
  • Les conséquences de l’inondation impliquent des réparations dépassant les 109.000€.
  • Seuls 45.500€ seront alloués aux réparations des installations intérieures.
  • Des travaux importants sont notamment requis pour la remise en état des vestiaires du club de football et des pompes d’arrosage du terrain d’honneur.
  • L’achat de nouveaux équipements à l’instar d’une tronçonneuse, un poste de distribution ou encore des souffleuses s’impose dans certaines infrastructures.
  • Après expertise, Moyeuvre-Grande doit débourser des frais de déblais évalués à 4.671€.
  • La mairie devra compenser la différence entre l’indemnisation qui lui a été versée et le montant exacte des réparations à effectuer.

Besoin d’aide après une d’inondation ?
Experts d’assurés, entreprises de nettoyage, sociétés spécialisées en assèchement technique,
Précisez votre demande ici